Articles de presseRadios - TVFilms diversLivres diversFilms EXITMenu journalistesRetour accueil

Retour au menu précédent


Quels sont les objectifs d'EXIT A.D.M.D. Suisse romande ?

La volonté première d'EXIT A.D.M.D. est de lutter contre l'acharnement thérapeutique, de faire reconnaître les droits du patient en demandant le respect de sa volonté et de son choix face à sa mort.

Nombre de nos parents ou proches se sont vus refuser dans les dernières phases d'une difficile maladie ou à l'issue d'une longue vieillesse, de mourir lorsqu'ils l'avaient lucidement décidé. Ils ont été maintenus dans des conditions indignes, qu'ils auraient auparavant catégoriquement refusées.

Nous ne voulons ni subir un tel sort ni le voir infliger à nos proches. D'où notre volonté d'obtenir une aide à mourir  lorsque nous la réclamerons, le jour venu.

EXIT A.D.M.D. affirme donc, en accord avec une grande partie de la population suisse :

- Le droit pour chacun de choisir sa manière de vivre les dernières étapes de sa vie,
- Le droit du malade d'être maître des dernières étapes de sa maladie,
- Le droit à une mort digne et humaine.

EXIT A.D.M.D. lutte pour :

- Garantir le droit à l'autodétermination de chaque individu
- Faire respecter les directives anticipées de la personne
- Supprimer la souffrance inutile
- Lutter contre tous les abus liés à l'acharnement thérapeutique
- Faire reconnaître le droit du patient sur sa propre mort
- Permettre que le droit de mourir dans la dignité soit appliqué

- En faisant respecter la déclaration pour une mort digne et humaine
- En fournissant aux membres d'EXIT A.D.M.D. sur leur demande expresse, un "Guide d'autodélivrance pour une fin de vie
  choisie", qui aborde tous les problèmes entourant l'acte d'autodélivrance que la personne désire accomplir seule.
  Dans ce cas EXIT n'intervient pas. La personne doit se procurer elle-même le pentobarbital. Ce produit ne s'obtient que sur
  ordonnance.

- En aidant les membres d'EXIT A.D.M.D. dans les dernières étapes de la vie, et en accord avec le Code pénal, en aidant les
  membres d'EXIT à mettre fin à leur existence s'ils remplissent certaines conditions : capacité de discernement maladie or-
  ganique incurable avec un pronostic fatal, souffrances intolérables, invalidité importante, demandes répétées.
Les membres d'EXIT A.D.M.D. exigent donc le droit et la possibilité de refuser un éventuel acharnement thérapeutique au cas où celui-ci leur paraîtrait abusif, par exemple si une thérapie a pour but de prolonger de quelques jour ou de quelques semaines une agonie irréversible et douloureuse, ou pour obtenir la survie, contre sa volonté, d'un malade  ou d'un blessé condamné à un handicap très grave définitif. Ils demandent également le droit d'être à l'abri de la douleur. Ces buts sont exprimés dans les "Directives anticipées" (anciennement : testament biologique), que reçoivent les membres de l'association.